La vengeance de la gommette: on discute de cesser d’apprendre l’écriture manuelle cursive aux enfants Outre-Atlantique

Je la vois encore. C’était une gommette avec une cocinelle rouge, un peu comme celle-là:

Capture d’écran 2013-06-18 à 11.07.51

 

Je devais avoir 6-7 ans, j’apprenais à écrire, et la maîtresse m’avait refusé la gommette cocinnelle, parce que mes «a» ne remplissaient pas tout le carré dans la page. Rebelle, j’avais trouvé totalement absurde l’argument, et ne voyais pas au monde pourquoi il fallait qu’un «a» remplisse obligatoirement tout un carré.

Quelques 35 ans plus tard, c’est l’heure de la «vengeance de la gommette». Depuis jeudi, j’ai appris qu’outre-atlantique, on discute de commencer à cesser d’apprendre l’écriture manuelle cursive aux enfants. J’indique ci-dessous les liens à suivre pour le débat. Aucune surprise pour moi dans cette annonce: que le débat advienne me paraisse logique; la conclusion qu’on en tirera est ouverte, il va tout de même de la perte d’un savoir-faire, un savoir-faire qui n’est toutefois à la portée de tous que depuis la scolarisation de masse (milieu du 19ème siècle). Il s’agit de la transformation de la perception esthétique de l’écriture: laisser tomber la « cursive handwriting » (écriture liée) au profit de la « printed handwriting » semble une rationnalisation à peu de frais. Mais elle indique sans doute un bouleversement plus profond, dont nous allons suivre les développements.

A cette non-surprise se mêle bien sûr un peu d’effarement, un «tout de même» naturel, un peu de tristesse nostalgique, quand même. Un sentiment d’être un dinosaure, certain. Mais ce matin, du fond de ma mémoire, le sourire malicieux de la fillette que j’ai été a ressurgi: la vengeance de la gommette m’a saisie. J’avais bien raison de considérer que ce n’était pas si important que cela, que le «a» remplisse tout le carré!

Espérons que la mémoire de nos rébellions scolaires passées nous donnent l’élan de traverser nos nostalgies culturelles, inévitables.

http://www.nytimes.com/roomfordebate/2013/04/30/should-schools-require-children-to-learn-cursive/let-cursive-handwriting-die

http://www.cta.org/en/Professional-Development/Publications/2012/06/June-Educator-2012/cursive.aspx

Suite du débat en date du 28 juin 2013: http://www.livescience.com/37831-is-cursive-dead-cursive-writing.html


Claire Clivaz

Claire Clivaz is Head of Digital Enhanced Learning at the Swiss Institute of Bioinformatics (VITAL-IT, Lausanne, CH) and belongs to an interdisciplinary team that started the Digital Humanities in Switzerland since 2011. She is also a member of the LADHUL (www.unil.ch/ladhul). This blog assumes to developp opinions and discussions on all the events and problematics around the Digital Humanities, particularly in the French speaking aerea. Claire Clivaz est Head of Digital Enhanced Learning à l'Institut Suisse de Bioinformatique (Lausanne, CH) et appartient à une équipe interdisciplinaire qui a lancé les Humanités Digitales en Suisse depuis 2011. Elle est membre du Ladhul (www.unil.ch/ladhul). Ce blog se propose de présenter et développer des sujets de discussions sur les événements et problématiques touchant aux Humanités Digitales, notamment dans l’ère linguistique et culturelle francophone.

More Posts - Website

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *