Archives par mot-clé : manuscripts

Le Nouveau Testament à Venise au 15ème siècle: vers les Humanités Délivrées

Ce samedi 23 février est marqué par une annonce ats importante pour les Humanités Digitales en Suisse: l’EPFL, avec le DH Lab de Frédéric Kaplan, a signé un contrat avec l’Université Ca Foscari de Venise, pour la création d’un “Joint Research Center for Digital Humanities and Future Cities in Venice”. Gageons que c’est là le début d’une aventure étonnante, qui va voir notamment se créer la «Venice Time Machine», une modélisation de la cité des doges.

Photo wikicommons
Photo wikicommons

Derrière le rêve de cette machine se tient la potentialité de repenser l’histoire dans sa densité géographique et spatiale. Qui se rappelle encore qu’au 15ème siècle, le cardinal Basilios Bessarion, recopiait près de 1’000 manuscrits, s’intéressant et commenant tant Platon qu’Archimède, les poètes ou le Nouveau Testament?

La modernité a développé avec art une philologie des «casiers»: qui se penchait sur la philosophie n’avait pas la moindre opportunité de lire les commentaires de Bessarion sur le Nouveau Testament. Qui traquait l’histoire des mathématiques et des sciences en charchant l’histoire de l’interprétation d’Archimède ne se questionnait pas sur la perspective de Bessarion sur Platon.

Basilios Bessarion, wikicommons
Basilios Bessarion, wikicommons

La modernité a classé les manuscrits par branche, imposant à une culture humaniste la répartition stricte des champs clôturé de la culture imprimée, stabilisée juridiquement. Le 19ème siècle intrônisera la momification des textes.

La perspective de la «Venice Time Machine» devrait nous permettre de resituer le geste intellectuel de Bessarion dans son entier, à travers un corpus de textes très vaste, dans une cité où se font tractations commerciales, créations musicales, et où se vivent des épisodes anecdotiques de toutes sortes. Gageons qu’il pourrait émerger de cette entreprise un regard très neuf sur le manuscrit Gr. Z. 5 (420), 15ème siècle, NT: fol. 362-441 (GA 205), ce morceau du Nouveau Testament transmis par la plume de Bessarion.  Numérisé, accessible, il reprendra en plus sa place dans une cité vibrant de vie et d’énigmes, en plein humanisme.

Les manuscrits vénitiens digitalisés sont prêts à nous faire vivre les Humanités Délivrées.

 

Claire Clivaz

Claire Clivaz is Head of Digital Enhanced Learning at the Swiss Institute of Bioinformatics (VITAL-IT, Lausanne, CH) and belongs to an interdisciplinary team that started the Digital Humanities in Switzerland since 2011. She is also a member of the LADHUL (www.unil.ch/ladhul). This blog assumes to developp opinions and discussions on all the events and problematics around the Digital Humanities, particularly in the French speaking aerea. Claire Clivaz est Head of Digital Enhanced Learning à l'Institut Suisse de Bioinformatique (Lausanne, CH) et appartient à une équipe interdisciplinaire qui a lancé les Humanités Digitales en Suisse depuis 2011. Elle est membre du Ladhul (www.unil.ch/ladhul). Ce blog se propose de présenter et développer des sujets de discussions sur les événements et problématiques touchant aux Humanités Digitales, notamment dans l’ère linguistique et culturelle francophone.

More Posts - Website