Le « Nouveau Testament des Nations » (2021) : une nouvelle traduction

Nous sommes plusieurs chercheurs et chercheuses absorbés dans la révision des traductions françaises de référence, la Bible de Jérusalem et la Traduction Œcuménique de la Bible. De fait, la traduction de la Bible est un geste constant ; il est assez fascinant de se plonger dans l’une des toutes dernières-nées des traductions de la Bible, la « Première version des Nations », soit le Nouveau Testament traduit entièrement par des indigènes d’Amérique du Nord. Les missionnaires ont commencé dès le début du 19e siècle à traduire la Bible dans les divers dialectes indigènes des « Natives », associant parfois des personnes indigènes à leurs traductions. Cet article en donne le détail :

Fisher, Linford D., « The Bible and Indigenous Language Translations in the Americas », in Paul Gutjahr (ed.), The Oxford Handbook of the Bible in America, Oxford Handbooks (OUP), 2017, https://doi.org/10.1093/oxfordhb/9780190258849.013.31

Mais le « Nouveau Testament des Nations », publié à fin août 2021, représente clairement une nouvelle étape. On en trouvera la présentation dans cet article en ligne, et quelques extraits en pdf ici.

La traduction a été assurée par un conseil de personnes indigènes, représentants les différentes tribus et régions, âges, genres, fonctions. Les noms même des personnages du Nouveau Testament ont été traduits : au début de l’Évangile selon Luc, on lira que « Théophile » est nommé « Ami du Créateur » ; Elisabeth, « Le Créateur est ma Promesse » ; Jésus, « Le Créateur Libère » ; et Zacharie, « Le Créateur se souviendra ». De quoi découvrir de nouveaux horizons de traduction, avec aussi une version YouTube du Notre Père.



Citer ce billet
Claire Clivaz (2024, 23 janvier). Le « Nouveau Testament des Nations » (2021) : une nouvelle traduction. New Testament and Digital Humanities. Consulté le 29 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vnrr

Claire Clivaz

Claire Clivaz is a research associate at the Institute of Religions, Spiritualities, Cultures and Societies (UCLouvain, BE). She is involved in researching the DH and the manuscripts of the New Testament, including the following: the Codex Bezae (VL 1), Judeo-Christians and New Testament manuscripts, women in Ancient Christianity, Open science and Open Research Data.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.